actualité
Now Reading
BTP Afrique – Samuel Alemayehu, concepteur de la plus grande usine en Afrique de conversion de déchets en énergie
0

BTP Afrique – Samuel Alemayehu, concepteur de la plus grande usine en Afrique de conversion de déchets en énergie

by BATIRICIaoût 25, 2018

SOURCE | Afrotribune | 25.08.2018

Samuel Alemeyelu@Crédit-AP BATIRICI BTP en Côte d’Ivoire

La gestion des déchets (solides) est l’un des plus grands défis auxquels sont confrontés de nombreux pays africains, et l’incapacité à gérer correctement l’élimination ces déchets a

souvent conduit à des inondations et à l’apparition de maladies.

En Éthiopie, au cours des cinquante dernières années, le site de décharge de Koshe a été la seule dans la capitale Addis-Abeba. À mesure que la ville s’agrandissait, le site s’intégrait au paysage urbain et attirait des centaines de récupérateurs qui gagnaient leur vie grâce aux déchets récupérés. Mais en 2017, un glissement de terrain sur le site de décharge a tué plus d’une centaine de personnes, incitant le gouvernement à agir.

Désormais, Koshe est en train de devenir une usine de  transformation des déchets. Cette mutation permettra de révolutionner l’approche de la ville en matière de gestion des déchets.

En effet, l’Éthiopie est en train de transformer le site en une nouvelle usine de valorisation énergétique des déchets grâce au projet Reppie Waste-to-Energy, le premier du genre en Afrique. Cette initiative fait partie des efforts visant à révolutionner les pratiques de gestion des déchets dans le pays.

Usine de déchets Ehiopie@Crédit-AP BATIRICI BTP en Côte d’Ivoire

Fournir 30 % des besoins énergétiques à Addis-Abeba

L’usine va incinérer 1 400 tonnes de déchets par jour, une proportion qui représente environ 80% des déchets de la ville. L’électricité produite fournira à Addis-Abeba 30% de ses besoins en électricité, tout en respectant les normes internationales en matière d’émissions atmosphériques.

Dans les usines d’incinération, les déchets vont être brûlés dans une chambre de combustion. La chaleur qui en résulte sera utilisée pour faire bouillir l’eau jusqu’à ce qu’elle ne se transforme en vapeur, ce qui entraîne un générateur de turbine qui produit de l’électricité.

Zerubabel Getachew, représentant permanent adjoint de l’Éthiopie aux Nations Unies, a déclaré que le projet Reppie Waste-to-Energy n’est qu’une composante de la stratégie plus large de l’Éthiopie pour lutter contre la pollution et promouvoir l’énergie renouvelable dans tous les secteurs de l’économie.

En effet, le projet est le fruit d’un partenariat entre le gouvernement éthiopien et un consortium d’entreprises internationales: Cambridge Industries Limited (Singapour), China National Electric Engineering et Ramboll, une société d’ingénierie danoise.

Ce consortium a été créé pour concevoir et construire des installations de valorisation énergétique adaptées à l’Afrique subsaharienne. Reppie est le premier de ce que le consortium espère être une série d’installations dans les grandes villes de la région.

Notons que l’incinération des déchets est populaire en Europe, où près d’un quart des déchets solides municipaux sont incinérés. La France compte 126 usines de valorisation énergétique, tandis que l’Allemagne en compte 121 et l’Italie 40.

Usine de déchets Ehiopie@Crédit-AP BATIRICI BTP en Côte d’Ivoire


PROPOSER VOTRE ACTUALITÉ SUR BATIRICI 

CONTACTEZ-NOUS : contact@batirici.ci


Recherche Contributrice (eur) indépendante (t)  BATIRICI , CLIC ICI


BATIRICI, l’actualité du BTP et de l’immobilier en Côte d’Ivoire

What's your reaction?
Love It
0%
Interested
0%
About The Author
BATIRICI

Leave a Response