actualité
Now Reading
REPORTAGE BATIRICI – Réhabilitation des Tours A et B, Intrusion au cœur des prouesses techniques de PFO Africa Côte d’Ivoire
404 395 0

REPORTAGE BATIRICI – Réhabilitation des Tours A et B, Intrusion au cœur des prouesses techniques de PFO Africa Côte d’Ivoire

by BATIRICIdécembre 12, 2018

BATIRICI | Adonis N’GUESSAN | 11.12.2018

Achevées en 1976, les tours A & B furent les deux premières de la Cité administrative d’Abidjan. Il s’agit de deux structures jumelles, classées IGH, de 18 étages chacune, hautes de 70 mètres, abritant environ 1 200 fonctionnaires. Quarante ans après leur construction, ces monuments du paysage du Plateau ont été fortement dégradés, ils ont nécessité une rénovation complète entamée en septembre 2017.

PFO AFRICA a ouvert ses portes à BATIRICI pour un reportage exclusif sur le chantier des tours A & B qui devra redonner ses “lettres de noblesses” aux premières tours de la capitale Ivoirienne.  

Abidjan Plateau, au cœur du centre des affaires en Côte d’Ivoire. Il est un peu plus de 10h 15 mn le mardi 19 novembre 2018 lorsque nous arrivons à la cité administrative. Les tours de cette Cité, achevées en 1976, et  qui avaient fière allure dans les années 80 ont pris un coup de vieux. L’étanchéité, la plomberie ainsi que les ascenseurs de certaines tours sont de véritables problèmes de sécurité publique pour les milliers d’usagers qui fréquentent ces tours où sont logés pour  la plupart dans des ministères et services administratifs ivoiriens. Nous avons rendez-vous avec le responsable  de projet PFO AFRICA en charge de la réhabilitation des tours jumelles. Après plusieurs détours nous accédons au chantier.

En effet, le chantier des tours A et B comme on les appelle est ceinturé par une clôture de tôle qui l’isole des autres tours encore utilisées et en attente de réhabilitation. Sur place, les équipes sont à la tâche, les consignes de sécurité et les instructions de travaux  placardent les murs des bâtiments aménagés pour la mise en œuvre du projet. A la guérite, qui donne accès au chantier, il faut montrer pattes blanches et être disposé  à respecter les consignes de sécurité  pour accéder plus loin. Flanqué de casque de protection, nous sommes conduits au bureau d’Emmanuel Berment, responsable du projet.

Les murs de son bureau placardés de plans montrent la technicité de la tâche. C’est un personnage très aimable qui nous reçoit avec une chaleur africaine du haut de sa grande silhouette. « La réhabilitation des tours A et B est prévue pour durer 20 mois, nous nous attelons à une réfection totale de ces deux  immeubles. Il s’agit d’un nettoyage à fond, nous allons refaire refaire l’électricité, la climatisation, la plomberie, les finitions, etc..», expose-t-il avant de nous inviter à faire le tour du propriétaire. C’est un pic de 750 ouvriers qui s’attèlent à mettre à neuf ces deux tours.

Ici, le seul critère de sélection est la compétence. Sur le toit, Emmanuel Berment, nous explique que l’une des difficultés majeure à laquelle lui et son équipe ont dû faire face fût la présence de l’amiante, un composant beaucoup utilisé dans les constructions des années 1980 et interdit pour son risque sanitaire depuis 1997, dans tous les nouveaux ouvrages construits et réhabilités. « Nous avons dû désamianter et traiter l’amiante, cela nous à poser des difficultés techniques et empiété sur notre planning d’exécution. », relève-t-il .

Ici l’information est donnée sans rétention aucune. Les tours jumelles ont été mises à nue et seront mises aux normes des immeubles de grande hauteur(IGH).La réhabilitation des tours A et B, c’est 10 ascenseurs moins énergivores, plus respectueux de l’environnement, poursuit-il. Pour un coût de plus de 50 milliards de Fcfa, la mise à norme des tours A et B comprend 4 niveaux ministériels, 13 niveaux administratifs, 1 niveau d’accueil et 2 niveaux techniques. A en croire, le chef du projet la réhabilitation est ce jour est à 75% d’exécution.

Au terme du projet, ce sont 19000m2 de bureaux, 4000m2 de locaux techniques, 6000m2 de circulation  que PFO Africa Côte d’Ivoire livrera au maître d’ouvrage, le ministère de la Construction, du logement et de  l’urbanisme (MCLU). Au dernier, dans le bâtiment-témoin un aperçu de ce que seront les tours A et B courant mai 2019  est visible : fini les pannes d’ascenseurs obligeant les usagers à pendre les escaliers, fini le manque d’étanchéité dans les bâtiments, les écoulements d’eau dû à une plomberie  défaillante… Emmanuel Berment à bon espoir qu’à la livraison des tours jumelles, les usagers retrouveront des tours plus modernes et pratiques.

Tour A & B PFO Africa@Batirici.ci

Tour A & B PFO Africa@Batirici.ci

Tour A & B PFO Africa@Batirici.ci

Tour A & B PFO Africa@Batirici.ci

Tour A & B PFO Africa@Batirici.ci

Tour A & B PFO Africa@Batirici.ci

Tour A & B PFO Africa@Batirici.ci

Tour A & B PFO Africa@Batirici.ci

Tour A & B PFO Africa@Batirici.ci

RÉHABILITATION

Marché de conception-réalisation
& mise en place du financement

Architecte

Pierre Fakhoury

Maître d’ouvrage

Ministère de la Construction,
du Logement et de l’Urbanisme

Maître d’œuvre

BNETD

Durée des travaux

20 mois

Démarrage

2017


PROPOSER VOTRE ACTUALITÉ SUR BATIRICI 

CONTACTEZ-NOUS : contact@batirici.ci


Recherche Contributrice (eur) indépendante (t)  BATIRICI , CLIC ICI 


BATIRICI, l’actualité du BTP et de l’immobilier en Côte d’Ivoire

What's your reaction?
Love It
100%
Interested
0%
About The Author
BATIRICI

Leave a Response